by

Feadz : « Mec, moi j’suis DJ depuis qu’j’ai 16ans! »

A Nantes, à l’occasion de la session 2009 de Scopitone, avant son set, Feadz nous parle de la soirée Ed Banger/Warp à Paris qu’il a manqué… Si le DJ nous livre quelques infos sur son prochain disque ou les quelques vinyles qu’il a pu dénicher, il nous confiera que l’interview était légère… « Tu vois y’a des artistes qui sont là pour vendre des disques, faire de la promo… ». Pardon monsieur Feadz…

Tu vas bientôt monter sur scène, comment tu pressens le public Nantais ? T’es déjà passé à Nantes peut-être ?
Oui je suis déjà venu jouer ici dans des conditions très différentes, je sais pas du tout à quoi m’attendre, je pense que je vais être inspiré par ce que je vois en arrivant, notamment par la fin du set de Laurent Garnier juste avant moi…Je fonctionne beaucoup avec l’inspiration.

Quand tu es arrivé, t’as eu un peu le temps de t’amuser dans les installations de la friche numérique ?
En fait, non.  J’ai acheté des disques. Je suis allé chez un très bon disquaire, Oneness Records. J’ai trouvé pas mal de perles comme « Twilight 22 », une réédition de la BO de « Captain Freedom » de Gainsbourg et Michel Colombier, et tout plein d’autre truc…J’en ai eu pour une petite fortune.


Tu n’as sorti jusqu’ici que des EP, tu planches sur un album ?

Oui, je prévois de sortir un album très bientôt, parce que ma vie a changée, ma copine m’a quitté, du coup j’ai pris du temps pour créer. J’ai toujours aimé le côté EP, mais là faut avouer que c’est vraiment la fin pour les vinyles et puis j’ai envie de laisser une petite marque. Ce sera une sorte de concept album, j’ai une idée qui me trotte dans la tête, mais je ne dévoilerai rien pour le moment.

Sur beaucoup de cliché, dans la presse ou sur le net, tu portes une casquette, souvent différente d’ailleurs. T’es collectionneur ? Une en particulier pour les concerts ?
J’ai une vingtaine de casquettes oui. Mais je ne suis pas collectionneur, c’est comme les disques, je ne collectionne pas mais j’en ai vraiment beaucoup. Je n’en ai pas vraiment de fétiche, j’aime les simples, la casquette « Detroit », celle de Jay-Z…

T’as réalisé plusieurs productions pour la chanteuse Uffie. En ce moment t’es dans une période solo. Plus tard, tu comptes collaborer avec d’autres artistes?
Non, je n’ai rien de prévu. Par contre, sur mon album je pense envoyer des morceaux à certains artistes que j’aime, savoir s’ils veulent faire des featurings. J’ai par exemple des gens qui me doivent des remix. Par exemple, Boyz Noise ou Diplo m’en doivent justement, en fait je préfère les deal de remix plutôt que d’argent.

Pour toi, c’était une évidence d’être invité sur le festival Scopitone, festival largement dédié aux cultures électroniques?
Parfois, quand je vois de gros festival je me dis « pourquoi ils m’ont pas programmé ? ». Je suis content d’être là, mais en même temps il y avait la soirée « Warp/Ed Banger » à Paris. Je m’étais engagé pour Scopitone il y a longtemps, si j’avais pu avoir le choix je serai quand même allé à Paris.

Déjà venu avant sur le festival, en tant que festivalier peut-être ?
Nan j’habite à paris. Moi je suis DJ depuis que j’ai 16 ans, je ne vais pas me prendre un billet pour aller à Nantes voir un mec !

Propos recueillis lors du festival Scopitone à Nantes en Septembre 2009 par Thomas Jankev GUEZOU pour Paplar Magazine & Les Oreilles de Jankev.

Feadz : « Mec, moi j’suis DJ depuis qu’j’ai 16ans! »

Hier soir, avant son set, Feadz nous parle de la soirée Ed Banger/Warp à Paris qu’il a manqué… Même si le DJ nous livre quelques infos sur son prochain disque ou les quelques vinyles qu’il a pu dénicher, il nous confiera que l’interview était légère… « Tu vois y’a des artistes qui sont là pour vendre des skeudi, faire de la promo… » OK compris chef, quand on se revoit on parlera musique…avec Uffie peut être ?

Tu vas bientôt monter sur scène, comment tu pressens le public Nantais ? T’es déjà passé à Nantes peut-être ?

Oui je suis déjà venu jouer ici dans des conditions très différentes, je sais pas du tout à quoi m’attendre, je pense que je vais être inspiré par ce que je vois en arrivant, notamment par la fin du set de Laurent Garnier juste avant moi…Je fonctionne beaucoup avec l’inspiration.

Quand tu es arrivé, t’as eu un peu le temps de t’amuser dans les installations de la friche numérique ?

En fait, non.  J’ai acheté des disques. Je suis allé chez un très bon disquaire, Oneness Records. J’ai trouvé pas mal de perles comme « Twilight 22 », une réédition de la BO de « Captain Freedom » de Gainsbourg et Michel Colombier, et tout plein d’autre truc…J’en ai eu pour une petite fortune.


Tu n’as sorti jusqu’ici que des EP, tu planches sur un album ?

Oui, je prévois de sortir un album très bientôt, parce que ma vie a changée, ma copine m’a quitté, du coup j’ai pris du temps pour créer. J’ai toujours aimé le côté EP, mais là faut avouer que c’est vraiment la fin pour les vinyles et puis j’ai envie de laisser une petite marque. Ce sera une sorte de concept album, j’ai une idée qui me trotte dans la tête, mais je ne dévoilerai rien pour le moment.

Sur beaucoup de cliché, dans la presse ou sur le net, tu portes une casquette, souvent différente d’ailleurs. T’es collectionneur ? Une en particulier pour les concerts ?

J’ai une vingtaine de casquettes oui. Mais je ne suis pas collectionneur, c’est comme les disques, je ne collectionne pas mais j’en ai vraiment beaucoup. Je n’en ai pas vraiment de fétiche, j’aime les simples, la casquette « Detroit », celle de Jay-Z…

T’as réalisé plusieurs productions pour la chanteuse Uffie. En ce moment t’es dans une période solo. Plus tard, tu comptes collaborer avec d’autres artistes?

Non, je n’ai rien de prévu. Par contre, sur mon album je pense envoyer des morceaux à certains artistes que j’aime, savo

Feadz : « Mec, moi j’suis DJ depuis qu’j’ai 16ans! »

Hier soir, avant son set, Feadz nous parle de la soirée Ed Banger/Warp à Paris qu’il a manqué… Même si le DJ nous livre quelques infos sur son prochain disque ou les quelques vinyles qu’il a pu dénicher, il nous confiera que l’interview était légère… « Tu vois y’a des artistes qui sont là pour vendre des skeudi, faire de la promo… » OK compris chef, quand on se revoit on parlera musique…avec Uffie peut être ?

Tu vas bientôt monter sur scène, comment tu pressens le public Nantais ? T’es déjà passé à Nantes peut-être ?

Oui je suis déjà venu jouer ici dans des conditions très différentes, je sais pas du tout à quoi m’attendre, je pense que je vais être inspiré par ce que je vois en arrivant, notamment par la fin du set de Laurent Garnier juste avant moi…Je fonctionne beaucoup avec l’inspiration.

Quand tu es arrivé, t’as eu un peu le temps de t’amuser dans les installations de la friche numérique ?

En fait, non.  J’ai acheté des disques. Je suis allé chez un très bon disquaire, Oneness Records. J’ai trouvé pas mal de perles comme « Twilight 22 », une réédition de la BO de « Captain Freedom » de Gainsbourg et Michel Colombier, et tout plein d’autre truc…J’en ai eu pour une petite fortune.


Tu n’as sorti jusqu’ici que des EP, tu planches sur un album ?

Oui, je prévois de sortir un album très bientôt, parce que ma vie a changée, ma copine m’a quitté, du coup j’ai pris du temps pour créer. J’ai toujours aimé le côté EP, mais là faut avouer que c’est vraiment la fin pour les vinyles et puis j’ai envie de laisser une petite marque. Ce sera une sorte de concept album, j’ai une idée qui me trotte dans la tête, mais je ne dévoilerai rien pour le moment.

Sur beaucoup de cliché, dans la presse ou sur le net, tu portes une casquette, souvent différente d’ailleurs. T’es collectionneur ? Une en particulier pour les concerts ?

J’ai une vingtaine de casquettes oui. Mais je ne suis pas collectionneur, c’est comme les disques, je ne collectionne pas mais j’en ai vraiment beaucoup. Je n’en ai pas vraiment de fétiche, j’aime les simples, la casquette « Detroit », celle de Jay-Z…

T’as réalisé plusieurs productions pour la chanteuse Uffie. En ce moment t’es dans une période solo. Plus tard, tu comptes collaborer avec d’autres artistes?

Non, je n’ai rien de prévu. Par contre, sur mon album je pense envoyer des morceaux à certains artistes que j’aime, savoir s’ils veulent faire des featurings. J’ai par exemple des gens qui me doivent des remix. Par exemple, Boyz Noise ou Diplo m’en doivent justement, en fait je préfère les deal de remix plutôt que d’argent.

Pour toi, c’était une évidence d’être invité sur le festival Scopitone ?

Parfois, quand je vois de gros festival je me dis « pourquoi ils m’ont pas programmé ? ». Je suis content d’être là, mais en même temps il y avait la soirée « Warp/Ed Banger » à Paris. Je m’étais engagé pour Scopitone il y a longtemps, si j’avais pu avoir le choix je serai quand même allé à Paris.

Déjà venu avant sur le festival, en tant que festivalier peut-être ?

Nan j’habite à paris. Moi je suis DJ depuis que j’ai 16 ans, je ne vais pas me prendre un billet pour aller à Nantes voir un mec !

Propos recueillis lors du festival Scopitone à Nantes en Septembre 2009 par Thomas Jankev GUEZOU pour Paplar Magazine & SaltOnPaper Webzine.

ir s’ils veulent faire des featurings. J’ai par exemple des gens qui me doivent des remix. Par exemple, Boyz Noise ou Diplo m’en doivent justement, en fait je préfère les deal de remix plutôt que d’argent.

Pour toi, c’était une évidence d’être invité sur le festival Scopitone ?

Parfois, quand je vois de gros festival je me dis « pourquoi ils m’ont pas programmé ? ». Je suis content d’être là, mais en même temps il y avait la soirée « Warp/Ed Banger » à Paris. Je m’étais engagé pour Scopitone il y a longtemps, si j’avais pu avoir le choix je serai quand même allé à Paris.

Déjà venu avant sur le festival, en tant que festivalier peut-être ?

Nan j’habite à paris. Moi je suis DJ depuis que j’ai 16 ans, je ne vais pas me prendre un billet pour aller à Nantes voir un mec !

Propos recueillis lors du festival Scopitone à Nantes en Septembre 2009 par Thomas Jankev GUEZOU pour Paplar Magazine & SaltOnPaper Webzine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.