I Need a dollar

L’argent est comme souvent dans tous les domaines tabous. Mais, quand on parle d’ART c’est presque un préjudice que de faire le rapport entre les deux. C’est pour cela que nous allons en parler ! Et oui, quand l’argent est mis en relation avec l’art, on a tendance à voir les œuvres comme des marchandises… Cependant le jour ou vous verrez une œuvre à Super Vu ! Faites moi signe ! En attendant découvrons ensemble comment se faire des thunes pour faire de l’art.

Un musée nommé désir…

Mesdames et messieurs bienvenue à bord de la rubrique art des Oreilles de Jankev, à destination de la galerie de la méditerranée du MuCEM ! MuCEM c’est quoi, on vous dit tout. Récit.

Pour bien commencer, précisons que le MuCEM n’est autre que l’abréviation de « Musée des civilisations de l’Europe et de la méditerranée », un nom à rallonge plutôt indigeste pour un musée que l’on attendait en France depuis presque treize ans !

Le Plateau vous invite au Grand Restaurant

Assise depuis plus de 30 minutes à ma table, je m’impatiente légèrement… Le serveur vient enfin me présenter la carte de ce Grand Restaurant. Grande surprise, un seul et unique menu la compose : Oranges en décomposition accompagnées de sa bave d’escargot et de ses croustillantes fourmis, le tout saupoudré de Nesquik et de crème dessert passée d’une semaine. Suffoquant à en perdre haleine, je rappelle le serveur d’une voix grave, il obtempère….je lui fais alors remarquer la vulgarité de ces plats….il me jette un regard dubitatif, mais ne voyant aucune réaction, ajoute haut et fort : « Mais enfin Madame, c’est de l’ART ! »

Dans les yeux de Berenice Abbott

Avant que les réseaux sociaux et les médias se relaient pour diffuser la réalité, parfois biaisée de notre temps, il fut un siècle où seule la photographie, la vraie, la pure, avait ce pouvoir. Celle dont le but premier était « d’initier les personnes de tous âges et de toutes conditions aux réalités de notre monde », comme pouvait si bien le dire Berenice Abbott. Cette grande photographe américaine des années 30 est actuellement célébrée au Jeu de Paume à Paris.

bANG bANG UNE - Les Oreilles de Jankev

Bang Bang fait exploser la norme !

Bang Bang est un mélange savoureux, hétéroclite et explosif d’artistes se situant sur une même lignée : celle de la radicalité. Le poing levé, tous se dressent contre un certain formatage culturel imposant des normes esthétiques à l’art contemporain. Bang Bang c’est avant tout la pluralité des pratiques mais aussi les connexions qui s’établissent entre elles. Déjouant les règles curatoriales, le parti pris du galeriste Arnaud Deschin est tout aussi inédit : concevoir une installation à partir des oeuvres de son inventaire dont l’accroche se veut également hors norme.

Les mots de la rue

On les croise tous les jours, au coin d’une rue, aux abords d’un métro, mais en détournant le regard, on tente d’oublier cette triste réalité. L’écrivain et journaliste T.Wollmann nous interpellait sur cette tragédie historique par cette simple question : « Pourquoi êtes-vous pauvres ? ». Une question poignante qui laissait déjà entrevoir les multiples facettes de la pauvreté. D’autres se confrontent à cette problématique, avec comme support, non pas les mots, mais le pinceau.

NÉON !

Vous est-il déjà arrivé d’avoir la sensation de survoler un espace impalpable, immatériel, suspendu ? Non ? Alors foncez voir les installations de Dan Flavin, et en déambulant à travers ces brumes colorées, vous parviendrez à faire l’expérience de ces nouveaux paysages sensoriels et irréels.

Une - Exposition - Oreilles de Jankev - Art - Magazine - Musique - Culture

Qui-Vive : Connecting people

Vivez mes amis, vivez, car sans le savoir vous produisez de l’art. Venez faire l’expérience de l’espace temps en déambulant à travers les deux installations réalisées par l’artiste Samuel Bianchini. À partir d’un système interactif, ces assemblages in situ, produisent et construisent un véritable dialogue avec le public.

Dans les oreilles de… Quadricolor

Pour savoir ce qu’il se passe dans les oreilles des Quadricolor, il a fallu bien déconner, en plus d’écouter leurs titres choisis, écoutez en plus les gars délibérer… choisir un titre pour 4, c’est avouons-le un peu laborieux!