Au pont du Rock ? On y danse, on y danse !

Cet été, pas de tourisme musical pour les Oreilles… Cependant un festival est tombé au bon moment (excellent ! ) : Le Pont Du Rock. 21ème édition d’un des plus anciens festival rock de Bretagne. Les 29 et 30 juillet, la petite commune de Malestroit, située dans le département du Morbihan a multiplié au moins par 10 sa population ! Aller mamie, range ton sonotone, les concerts ont pris place pour 2 jours : Rock’n’Roll !

Fidèle à son patronyme le festival propose évidemment des artistes rock : Deportivo, La Phaze, Catherine Ringer (Rita Mitsouko), Philippe Katerine… Mais pas que ! Se partageaient la scène également le jeune groupe Skip The Use avec leur rock teinté d’electro et de funk, les folkeux Moriarty, la pop quasi tribale de The Do, le reggae arrangé de Bazbaz et Winston Mc Annuff, puis pour conclure cette belle édition : l’univers fantastique des Chinese Man, quelque part entre hip-hop, electro et bidouillages en tous genres…

Mais celle qui nous a bluffé, disons-le, reste Selah Sue : autant sur disque, soyons francs, c’est un peu mou, un peu réchauffé (entre la regrettée Amy Winehouse, Adele ou Sharon Jones, il ne reste plus grand chose du gâteau…) du coup bof… Et sur scène alors ? C’est tout autre chose ! Elle donne et on prend ! Et avec grand plaisir ! Les musiciens balancent et elle mène la danse. Du début à la fin : un grand concert, hochement de tête et battement de mesure garantis. D’autant que cette date était une des rares cet été. Merci au Pont Du Rock.

On retiendra également (de ce que nous avons pu voir en tout cas), le set de Katerine, toujours aussi foutraque le bougre ! On regrette juste qu’il ne se soit pas mis à poil… Pour Solidays, il l’était bien ! C’est quoi ce favoritisme ? Quoi qu’il en soit, nous rendons hommage à la personne qui a laissé son numéro sur une des nombreuses bananes écrasées sur la scène. On pourra remercier Philippe, qui à lui seul, avec tous ses concerts estivaux a dû faire remonter le cours de la banane !

Un bon point également pour The Do, un beau set, nickel, sans fausses notes. Deportivo et leur vingtaine de choristes ! La Phaze, vu de loin : trop énergique pour nous, la foule était habitée, le travail était on ne peut plus que réussi, le public était conquis. Enfin, les Lilly Wood & The Prick, décidément ne font que bluffer leur auditoire, tout comme les Moriarty : bonne nouvelle, les sonorités folk ne sont pas prêtes d’être oubliées !

Bref, des artistes « indés » pour un festival de rock indé ? Alchimie parfaite pour écouter et voir de la bonne musique en live (et sans playback), le tout en plein cœur de la Bretagne dans un cadre idyllique : la sublime vallée de l’Oust ! La vallée de l’Oust, oui la vallée de la rivière qui traverse le village de Malestroit ! Un sublime paysage tout vert, plein d’arbres où il fait bon vivre. C’est certain, on reviendra l’année prochaine prendre un bon bol d’air frais et une bonne dose de rooooock !

Les deux soirées en photos :

Jankev.

0 Replies to “Au pont du Rock ? On y danse, on y danse !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.