jankev/ Non classé, Reports/ 0 comments

[live reports] rdr15Après une clôture des plus groovy pour le festival breton, c’est le moment de faire le bilan de cette 25e édition estivale. De surprises en surprises, le festival nous aura encore bien étonné cette année, pour le meilleur… et pour le pire !

Du rock au groove, il n’y a qu’un pas
Revenons à nos moutons, vous le savez, Les Oreilles de Jankev se tournent avant tout sur les grooves avec une grand « S » ! Et il se trouve que justement le festival de la Route du Rock sait aussi nous satisfaire avec quelques sélections souvent surprenantes ! Cette année les appâts c’était : Forever Pavot avec leur groove psychédélique, les électriques Ratatat, les doux Timbre Timbre ou les désormais incontournables Jungle. Récit.

flag PAGE WEB Bis

« C’était juste impeccable »
Premier soir, premier souvenir : la pop électrique du duo Ratatat qui nous a bien émoustillé.  Seul problème : reconnaître le son live de celui de la bande-son qui les accompagne… Hormis ce détail, entendre leurs hits reste toujours plaisant et mention spéciale pour le fond de scène ! Juste avant eux : découverte avec le groupe Algiers qui envoyait ses ondes rock et soul jusqu’à nos oreilles, un groupe récent qu’on va désormais suivre de près. Enfin, entre les deux, les géniaux Timber Timbre ont joué et c’était bien. C’était juste impeccable.

Samedi noir
Un samedi noir pour le groove et pour la danse… Pas grand chose à retenir si ce n’est deux trois petits déhanchements avec Foals et leurs quelques tubes… Puis, un final décevant pour cette deuxième soirée remplie de plus de 12 000 festivaliers. On pouvait en même temps observer la moitié d’entre-eux déserter le site juste après l’entrée des deux insipides dj’s programmés sur la grande scène : la star techno Daniel Avery d’une part puis Lindstrøm de l’autre. Techno minimale, mise en scène minimale, gestuelle minimale… le minimum. On a préféré participer à la bataille de paille, plus… divertissante !

Bataille de paille

Une belle clôture
Pour finir, la clôture nous amène « les grooves » sur un plateau ! D’abord, la dance furieusement rock de Dan Deacon, le disco rock de Juan McLean en formation « Band » puis la soul planante de Jungle pour un finish un tantinet lisse pour chercher la petite bête. Un finish un poil décevant pour un festival qui fête sa 25e édition… Mon côté beauf regrette le feu d’artifice ! Sinon, on a eu un gros kiff et dans un tout autre registre : celui du rock burné des 4 musiciennes franco-britanniques SAVAGES qui clairement… on cartonné ! Finalement, LA révélation de cette 25e Route du Rock aura pour nous, bel et bien été Rock  !

Les bonnes surprises
++ Le drainage du site, moins de boue, plus de plaisir.
++ La 2e scène agréable, bon rapport taille/puissance.
++ Les découvertes du fort St Père toujours au rendez-vous.
++ La bataille de ballots de paille devant la petite scène alors que The Foals finissait son set.
++ Toute sorties non définitives !

Les mauvaises
– – Gobelets non consignés mais malgré tout payants (1€).
– – Une carte « cashless » (pour limiter les échanges d’argent liquide) qui fini par coûter cher… Au prix d’un euros, cette carte, si l’argent déposé dessus (ou dedans) n’a pas été entièrement dépensé n’est pas remboursé avant… l’année suivante !
– – L’ensemble boisson/bouffe un peu cher.
– – Un tantinet trop de rock introspectif ou Shoegaze. La route du Rock porte bien son, mais quid de la pop si chère au organisateur du festival (le slogan fut un temps « pop is not dead »)
– – La géographie du site qui réuni toutes les baraques à frites aux même endroits pour un effet fête foraine réussi.
– – Les DJ’s programmés sur la grande scène…

Jankev

Galerie photo par Florent Bossard :

Route du Rock 2015 by FLORENT BOSSARD

///

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.