#RdR2013 : Un bon cru malouin !

Une Gaelle pageAlors c’était comment cette 23e édition estivale de la route du Rock ? Visiblement, pas trop mal puisque le festival malouin a largement remonté la pente en passant d’environs 13 000 festivaliers en 2012 à plus de 22 000 cette année ! Il y avait du beau monde pour voir la belle programmation signée « Rock Tympans » (l’asso qui gère la Route). On vous raconte notre séjour à Saint-Malo !

Un vieux fort Vauban ou un fort vieux Vauban
Arriver à l’heure en festoche, c’est rare ! Ça finit toujours avec des manqués et cette année ce sera le cas pour Jacco Gardner (snif), Iceage (re-snif), Moon Duo (re re snif), Woods et quelques autres. Tout ça pour quoi ? Tenir le coup jusqu’au bout ! Voir la fin de chaque soirée !  Donc, quand on a posé les pieds devant la grande scène du fort St Père (haut lieu historique du pays Malouin – c’est en fait un vieux fort Vauban – fin de la parenthèse historique) ce sont les californiens Local Natives qu’on a vu défendre un 2e disque « Hummingbird » plutôt moins bon que le premier. Une prestation toutefois sans faille, jouée  sous un coucher de soleil du plus bel effet, parfait quoi ! Après un court changement de plateau (plus court cette année grâce à une 2e scène plus petite) Nick Cave & The Bad Seeds débarquent face à un interminable parterre de festivaliers : pas de doute c’est lui (eux) la tête d’affiche de cette première soirée ! Fin de concert, le débat est ouvert : selon certains le concert était dingue, pour d’autres moyen, trop fort. Selon moi, il a plombé l’ambiance (c’est mon avis, vous énervez pas !). Une ambiance largement remontée avec Nic Offer et ses Chk Chk Chk. La fête est assurée avec un show assez peu homogène probablement parce que le frontman était plus occupé à agiter ses bras qu’à penser à la justesse de sa voix… va savoir. Pour finir, Electric Electric bien connus des scènes indies de l’ouest et les Fuck Buttons ont offert deux prestations intéressantes mais pas plus émoustillantes que ça pour mes oreilles (surement trop habituées au groove).

verre

Gérard ment vu ça sur un festival
Pour cette saison 2013 on a retrouvé une étonnante animation offerte par le collectif «  Les Gérards » : stickers, clichés photographiques, et bonne ambiance. Tels ont été les mots d’ordre pour nous faire passer du bon temps sur le festival. Point de ralliement stratégique, le stand des énergumènes a été le lieu de retrouvailles pour les nombreux fans des stickers tous aussi prisés les uns que les autres (on retiendra certains comme « la Bagarre »ou « donner c’est donner, repeindre ses volets ». C’est clairement sur la 2e soirée de la Route que j’ai passé le plus de temps avec les copains Gérards, à l’exception du concert des quatres californiens d’Allah Las. Petite déception, rater Efterklang, la prestation était incroyable selon notre photographe Gaëlle, que je salue au passage pour ses superbes photos ! Un échantillon est à voir à la fin de l’article ! Sinon, pour les amateurs et les puristes, la prestation du mythique Godspeed You ! Black Emperor était FAT (mais un peu long). Pour finir cette soirée, TNGHT le duo Mohawke/Lunice a balancé proprement ses grosses basses devant une poignée de fidèles avant de finir la nuit jusqu’à 8h00 sur le camping avec l’équipe des Gérards. Finalité : cette 2e soirée était véritablement LA soirée Gérard.

rdr vue
Qu’est-ce que… Oh une goutte ?

Après une très très courte nuit, la tête vissée sur la météo du téléphone, on prie pour que la pluie ne tombe pas ! Chance, pas ou peu d’averses ! Seulement pendant l’after (oui, l’after c’est sympa). Pour cette ultime soirée de la Route du Rock on a pu kiffer les prestations sans fausses notes (ou presque) des jeunes Concrete Knives, bluffants sur la grande scène et la valeur sûre Tame Impala : le concert de cette édition 2013 pour les Oreilles de Jankev. On peu désormais l’annoncer, ce début de soirée n’était qu’annonciateur d’un super moment musical avec l’ouverture par Junip, ce super groupe Suédois plus classe que classe ! Enfin, attendus depuis quelques années, Hot Chip m’est apparus sous les yeux sans savoir qu’en penser : bien, pas bien, aucune idée. Un bon moment, pas aussi transcendant que je l’avait imaginé. Un moment aussi gâché (toutes proportions gardées) par une conquête qui aurait pu l’être si la demoiselle n’avait pas décidé de monter sur les épaules de TOUS les mecs qu’elle jugeait assez grand pour être de bons escabeaux et rien de plus… Bref, jeune fille, si tu te souviens [contact@lesoreillesdejankev.com]. Ah oui pour conclure, chapeau l’artiste ! Mention spéciale au réal’ des captations vidéos : mon cher, tu as très bon goût. Sur quoi conclure à présent… C’est encore bien le bazar dans mes souvenirs, la bière n’a pas aidé, mais pour sûr, je reviendrai. Bises.

Jankev

Gallerie photo par Gaëlle Evellin :

0 Replies to “#RdR2013 : Un bon cru malouin !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.